BlogÉducation Financière

Comment investir à l’ère de l’information

Comment investir à l'ère de l'information

L’évolution de l’argent et des investissements de l’ère agraire à aujourd’hui

Gagner plus d’argent et investir.

Nous parlons souvent d’investissement, d’argent et de faire fructifier un patrimoine en apportant un certain capital pour obtenir une rémunération en contrepartie. 

C’est ce qui s’appelle tout simplement : le retour sur investissement !

Certes, tout commence par la bonne éducation financière, mais l’étape suivante pour gagner plus d’argent se résume en un seul mot : INVESTIR 

C’est une méthode qui existe depuis de nombreuses années, mais qui a évidemment beaucoup évolué avec le temps.

Au fil des périodes, de nombreuses mutations se sont opérées dans la perception de l’argent et des investissements.

Seule est demeurée constante la règle dite des « 90/10 » : 90 % de la population semble s’user pour les 10 % restants qui deviennent de plus en plus riche constamment.

Ces derniers donnent l’impression de ne jamais fournir d’efforts, de ne jamais travailler. Ce qui est vrai dans une certaine mesure. Ils représentent ce à quoi la majorité des 90 % aspire au quotidien.

Souvenez vous, dans le livre ” Père riche, père pauvre ” de Robert T.Kiyosaki, la première leçon enseignée est : Les riches ne travaillent pas pour l’argent

Qui adore s’user au travail parfois au péril de sa vie ? Travailler sans répit pour une retraite minable ? Oui, l’investissement est capital pour ceux qui désirent s’affranchir des diktats du monde du travail.

De nos jours, nous considérons qu’il n’existe plus de frein réel à l’investissement financier des individus dans un capital, quel qu’il soit.

Mieux encore : créez votre structure pour que d’autres y investissent !

Il s’agit de ne plus subir la vision des autres, mais de prendre le contrôle de nôtre argent. Mais, est-ce que ça a toujours été le cas ?

Pas forcément..

Avant d’expliquer comment vous pouvez facilement vous enrichir de nos jours, un bref retour dans le passé s’impose. Afin de comprendre le cheminement qui a conduit à la pensée actuelle dans notre nouvel ère : l’ère de l’information.

Vous allez comprendre dans cet article les différences qui il y a sur la perception de l’argent de l’ancienne époque jusqu’à aujourd’hui.

1 – À l’ère agraire

L’ère agraire a été essentiellement marquée par la Révolution agricole.

Historiquement, cette ère comprend la période allant du 18e au 19e siècle. Le monde sortait de longues périodes de disettes et de famines. À cette époque, les techniques de culture durables étaient inconnues. Seule une petite proportion de la population possédait les terres, confirmant la règle des 90/10.

90% des travailleurs devaient payer une redevance pour pouvoir cultiver de la nourriture aux 10% qui étaient propriétaires des terres

Les propriétaires terriens obtenaient leurs divers privilèges grâce aux unions maritales, aux conquêtes armées, à l’héritage. Une minorité qui profitait au maximum de ces avantages de rang et asservissait la majorité. Cette dernière a subi de profondes mutations.

La population a connu une forte explosion démographique. La proportion de personnes pauvres augmentait vite, comparée aux détenteurs de la richesse.

Les techniques agraires héritées du Moyen-âge sont rapidement devenues obsolètes.

La majorité représentée par les 90 % s’appauvrissait très rapidement !

Le travail à la main était pénible. De longues heures harassantes sous le soleil, la neige, la pluie. Très peu de techniques mécaniques. Moins de nourriture, moins de possibilités de revenus.

L’unique alternative consistait à travailler la terre pour le compte des propriétaires terriens nobles.

Tout ça pour gagner quoi concrètement ?

Quelques biens et pièces. Au mieux, de la reconnaissance, du respect et espérer une partie des terres à un prix abordable.

Peut-on devenir riche de cette façon ?

Les riches avaient trouvé le moyen de conserver leurs privilèges et le secret de leur réussite entre eux. Cette infime proportion de la population s’enrichissait davantage sans fournir d’effort de génération en génération. Les privilèges et les injustices sont devenus héréditaires.

Les métiers, quand à eux, se transmettaient toujours de père en fils.

Pour prospérer, il fallait impérativement faire partie du cercle privé, ce qui était quasi impossible pour des paysans lambdas.

L’information était inaccessible.

Et les chances d’investir et de devenir riches, presque inexistantes.

L’ère agraire n’a pratiquement laissé aucune chance aux « self made men ».

Puis, survint la révolution industrielle.

2 – À l’ère industrielle

La révolution industrielle a durablement marqué le 19e siècle.

Du jour au lendemain, l’attrait de la terre a fortement diminué. La société fondée sur un fonctionnement artisanal et agraire a été remplacée par une autre, en majorité industrielle et commerciale, c’est l’emplacement qui était important.

Bien sûr, chaque région a connu sa mutation en son heure.

Exit la terre, place aux industries, aux usines, aux entrepôts, aux mines, aux édifices. Plus précisément, la valeur a glissé de la terre au bâti. Seul ce qui est construit comptait. Plus le bâti était important ( valeur des matériaux utilisés et de la main d’œuvre ), mieux c’était.

La nature de la richesse avait changé.

La fertilité de la terre n’était plus un critère attractif. Le plus important était l’envergure, l’emplacement et le potentiel du bâti et non la qualité du sol. C’était plus une question de potentiel et de valorisation qu’autre chose.

Naturellement, il y a eu un impact direct sur les riches sous l’ère agraire. Les propriétaires terriens se sont appauvris, obligés de cultiver des superficies de plus en plus larges. Les privilèges n’étaient plus uniquement réservés aux premiers 10 %.

Le métier d’ouvrier industriel est né sous cette ère.

Les hommes, pour la première fois, pouvaient obtenir des métiers en dehors de leur patrimoine héréditaire, en dehors de leur capital génétique.

Il était désormais possible d’apprendre un métier et de gagner sa vie.

Les hommes ont commencé à aspirer à une meilleure sécurité financière. Les possibilités naissaient et avaient espoir du changement.

Vu que la terre précédemment transmise de père en fils perdait de la valeur, les plus audacieux réussissaient à ne posséder que des lopins de terre sans intérêt pour trois fois rien.

Grâce à des investissements financiers, ils ont pu construire des biens en hauteur, lesquels ont été valorisés par le temps.

La noblesse a été la première victime. Les privilèges, surtout les conditions qui y ont mené se sont démocratisées. Des entrepreneurs partis de rien produisaient des fortunes colossales !

« La nouvelle noblesse » dira-t-on : Henry Ford, Carnegie, Rockefeller… Ces nouveaux riches se sont approprié les privilèges de réussite qu’ils ont totalement redéfinis.

Mais dans le fond, rien n’a changé ! La règle des 90/10 était toujours en vigueur.

Certains pauvres sont devenus riches. Par la suite, ils se sont assurés de conserver leurs privilèges entre eux. Seule l’identité historique des détenteurs de l’essentiel des fortunes a changé. Les avantages n’étaient plus innés, mais acquis.

Le pedigree a été remplacé par le travail et l’accomplissement. Mais les 90 % de la population se tuaient toujours à la tâche, des tâches différentes certes, mais tout aussi pénibles.

Puis, au siècle suivant, la règle établie des 90/10 a vraiment changé.

3 – Et aujourd’hui, à l’ère de l’information

Notre nouvelle ère a commencé il n’y a pas si longtemps..

La chute du mur de Berlin a été un véritable tournant décisif dans l’histoire politique, économique, sociale de l’Allemagne et du monde. La chute du mur a modifié durablement plusieurs faits acceptés et établis, parmi lesquels la fameuse règle des 90/10.

C’est à partir de ce moment-là que le monde à changé à une rapidité incroyable.

Mais, c’est l’information qui est la source de tout ce qui nous entoure et c’est grâce à elle que nous pouvons mettre de nouvelles actions en place dans notre quotidien.

Un seul mot : internet !

C’est cet outil qui a changé l’accès à la précieuse information.

  • Avant-hier, pour faire fortune, il fallait naître dans la bonne famille, tout était qu’une question d’héritage et de classe sociale.
  • Hier, il suffisait d’avoir beaucoup d’argent à investir ou une vision, essayer de nouvelles choses et mettre en place des changements pour s’adapter à l’époque industrielle ou de nouvelles demandes ainsi que de nouveaux besoins faisaient surface.
  • Aujourd’hui, tout est différent. Il vous suffit d’avoir deux choses : l’idée et la persévérance ! S’adapter à une époque qui change constamment et rapidement pour répondre à de nouveaux besoins et services afin d’apporter de la valeur aux autres.

 

Dans le cas de ce blog parlonsargent.fr, mon but est d’aider un maximum de personnes à augmenter leur éducation financière afin de gagner plus d’argent, c’est ma façon d’apporter de la valeur face à une demande en croissance sur le fonctionnement de l’argent et l’amélioration des finances personnelles.

Dans tous les cas, il faut prendre conscience que nous vivons quand même une ère exceptionnelle. Il est possible de passer de l’anonymat total à la lumière la plus incandescente. 24 heures peuvent suffire pour trouver une idée révolutionnaire et tester s’il y a une nouvelle demande.

Il n’y a plus de parcours classique. Tout est atypique.

Créer un blog par exemple est accessible d’un simple clic à la portée de tous et à moindre cout, chose impossible avant la révolution d’internet ou il était nécessaire de disposer d’un gros capital de départ pour commencer un petit business ! 

L’idée géniale peut venir de n’importe qui.

Un étudiant de 2e année qui essaie un logiciel conçu dans sa chambre, un collégien de 14 ans qui a pour seul et unique passe-temps son ordinateur, une cinquantenaire au chômage qui tente de se reconvertir..

Et ces fortunes ont de quoi donner le vertige.

Ces anciens anonymes déclassent sans effort les fortunes historiques en un laps de temps. La richesse n’est plus la chasse gardée d’une élite, même si la proportion des 90/10 est maintenue dans une certaine mesure.

Concrètement, ce qui a changé, c’est l’ouverture de la table des 10 % au monde. Tout le monde y a accès, sans exception. Vous aussi, vous pouvez vous y retrouver.

De l’enfant de 10 ans au retraité. Des personnes comme vous et moi ont des possibilités infinis..

Il n’y a pas de gens « créatifs » et les autres. Il n’existe pas deux clans séparés par une ligne de démarcation. Nous avons tous en nous un élément passif qui attend. Il faut le dénicher en soi, l’excaver, le mettre en valeur.

Le but final est de trouver de quelle manière nous pouvons apporter de la valeur aux autres en échange d’une rémunération.

Mais bien sur, rien n’est facile, les gens sont abandonnés à eux-mêmes. Ils n’ont pas de guide, de conseil. La majorité n’a personne pour lui tenir la main et avancer pas à pas avec un guide qui mène directement à la réussite.

Esseulés, les gens renoncent à croire en eux et en leur potentiel. Ils finissent par croire qu’ils sont banals.

Comment y remédier dans ce cas ?

C’est là où l’information fait la différence.

Grâce à elle, les gens peuvent faire des recherches, découvrir seuls comment devenir riches, comment avoir et réaliser « l’idée » quels sont les différentes possibilités de gagner plus d’argent, répondre plus facilement à une demande ou apporter un besoin.. mais aussi augmenter leur éducation financière !

Et c’est la, tout l’avantage de notre époque, la facilité d’accès à ses informations précieuses et utiles.

Car oui, nous voulons tous gagner plus d’argent, investir, mais sans une fondation solide, comment voulez-vous bâtir une sécurité financière sur le long terme ?

Ne soyez plus le suiveur par excellence.

Déterminez votre vision : Apprenez, éduquez-vous, entreprenez, créez, matérialisez votre idée, vendez, gagnez de l’argent, faites-la fructifier.

N’oubliez pas : « l’argent n’est qu’un concept et non une fin en soi ».

Vous gagnerez énormément à changer votre perception de l’argent. Vous ne devez plus vous user à la tâche pour quelques billets et pièces comme au 18e siècle. Aujourd’hui, c’est l’argent votre employé et il travaillera pour vous !

Comment ?

En augmentant votre éducation financière puis en investissant. Et pas seulement pour les autres. Vous pouvez aussi investir pour vous. Les autres viendront aussi. Je ne dis pas que la seule et unique voie est l’entreprenariat, non.

Je dis : si vous voulez devenir riche, pensez-y fortement tous les jours et augmentez vos connaissances car les informations sont accessibles d’une facilité incroyable

J’espère vivement que vous y verrez plus clair et que ces conseils vous seront bénéfiques.

Ne pensez plus, agissez !

Pour plus d’informations, je vous invite à visiter les différentes catégories de mon blog, de lire les articles et programmes afin d’en apprendre plus sur l’argent, l’investissement, le capital et leurs diverses implications.

Ce qu’il faut retenir :

Nous avons vu dans cet article les grandes différences de la perception de l’argent, la répartition des richesses ainsi que les nouvelles possibilités à notre portée au travers des différentes époques.

Il fut un temps où tout notre chemin était tracé dès la naissance, il était impossible d’envisager un changement de vie si nous n’étions pas nées dans la bonne classe sociale.

Puis il y eut l’époque industrielle, ou la richesse n’était plus forcément tracée de génération en génération et de nouvelles possibilités ont commencé à faire surface pour les personnes ambitieuses et entreprenantes.

Pour finir, nous voici aujourd’hui à l’ère de l’information ou des millions d’informations et de connaissances sont accessibles d’un simple clic de souris sur un ordinateur ou bien un smartphone grâce à internet. 

C’est à vous désormais de les utiliser de manière productive et intelligente afin d’améliorer votre vie ainsi que votre situation financière de demain.

J’espère que les conseils dans cet article seront utile à votre réussite, n’hésitez pas à venir jeter un coup d’oeil aux différents programmes pour passer rapidement à l’action et vous diriger vers votre réussite financière.

Vous pouvez également enregistrer le site dans vos favoris ou le partager avec un proche à l’aide des boutons en dessous de cet article. 

À votre succès.

Laisser un commentaire