Crise argent

Période de crise : 7 conseils pour bien gérer son argent

Bien gérer son argent en temps de crise

Pandémie mondiale, crise sanitaire, krach boursier, conflits politiques, baisse du pouvoir d’achat, période de guerre..

Les crises peuvent être causées par de multiples facteurs et leur arrivée, souvent brutale, peuvent fortement impacter nos finances ainsi que nos investissements. 

Malheureusement lorsque l’on commence à y réfléchir il est généralement trop tard. La raison est que peu de personnes y sont vraiment préparées en amont.

Bien gérer ses finances, c’est aussi se préparer en cas de situations difficiles.

Mais si on s’y prend trop tard, il est difficile de mettre en place les bonnes décisions dans la panique lorsque les émotions prennent le dessus sur la logique.

Bien vous préparer va vous permettre de multiples avantages : protéger vos finances, subir moins de pertes en cas de problèmes économiques, augmenter votre sécurité sur le long terme..

Aujourd’hui je vais partager avec vous une question qui revient souvent que vous soyez simple épargnant ou investisseur chevronné : que faire avec son argent en temps de crise ? 

Nous allons voir ensemble plus de détails dans cet article.

Crise

1 – Savoir que les crises sont cycliques 

Avant de mettre des actions en place, il faut se préparer psychologiquement. Et se préparer, c’est comprendre les bases du fonctionnement de l’économie. 

Les crises financières et économiques peuvent arriver pour plusieurs raisons : 

  • Crise sanitaire et donc un ralentissement de l’économie.
  • Conflits politiques, guerres et donc une panique sur les marchés financiers.
  • Ralentissement de l’économie suite à une baisse du pouvoir d’achat.
  • Crise du marché immobilier.
  • Etc..

Leur périodicité est très irrégulière, certains cycles durent 10 ans tandis que les cycles les plus longs peuvent aller jusqu’à 30 ans ou +. 

Un exemple simple est la période après la Seconde Guerre mondiale appelée ” trente glorieuses “ ou la croissance économique n’a cessé de croitre pendant approximativement 30 ans. La première crise à avoir eu lieu depuis 1945 était celle de 1973 avec une crise sur le choc pétrolier.

Ci-dessous, un exemple des cycles économiques, les durées ne sont jamais identiques mais c’est pour vous faire comprendre le principe : 

Cycles économique
Source : thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/cycles-economiques

Si je vous explique ce point important, c’est pour vous faire prendre conscience que des crises il y en a eu et il y en aura encore, leur durée n’est jamais identique et les crises sont toujours suivies de périodes de forte croissance économique. 

Les 3 phrases principales sont : 

  • Expansion ( accélération de la croissance ).
  • Sommet ( début de récession / possibilité de ralentissement économique ).
  • Contraction ( dépression / diminution importante et durable de la production ).

Comme je l’ai mentionné plus haut, il est difficile de prévoir à l’avance l’arrivée d’une crise, cela peut être plus rapide que prévu et il est donc nécessaire de bien se préparer à toute éventualité.

Car au final, ni moi, ni les meilleurs analystes de la planète ne peuvent prédire l’avenir. 

2 – Intéressez vous à l’or

Comme vous le savez surement, les métaux précieux sont classés comme valeurs ” refuges “ en période de crise.

Mais attention, je vous invite à consacrer un faible pourcentage de votre patrimoine total dans l’or ( entre 10% et 20% environ ). Trop de personnes achètent une grande quantité d’or par rapport à leur patrimoine ce qui n’est pas forcément utile, mis à part pour les très grosses fortunes ( au-dessus du million d’euros de liquidités ).

Depuis août 1971, l’ancien président des États-Unis Nixon à mis fin à la convertibilité du dollar en or. Pour faire simple, depuis cette date, les gouvernements ne cessent d’imprimer des billets pour injecter des liquidités dans un système constitué de dette et donc, la monnaie fiduciaire perd de sa valeur. 

Vos euros, dollars et autres monnaies sont des moins en moins valorisés. 

Les différents avantages de l’or sont les suivants : 

  • Valeur recherchée depuis des milliers d’années, avec des variations en fonction des périodes certes, mais toujours présent.
  • Il permet une certaine ” stabilisation monétaire “ en cas de forte crise.
  • Il permet d’obtenir une valeur élevée dans une petite quantité de métal.
  • L’or est la plus ancienne unité de compte.
  • Il est limité en quantité.
  • Utilisé pour les bijoux, montres de luxe, l’or dispose d’un certain prestige.
  • Les états achètent également de grosses quantités d’or et donc, la quantité disponible pour les particuliers diminue ce qui augmente sa rareté. 

L’or dispose néanmoins de plusieurs inconvénients : 

  • Stockage risqué ou couteux si location d’un coffre.
  • Fiscalité sur les lingots d’or couteuse. 
  • Liquidité faible, vous ne pouvez pas le vendre instantanément au prix du marché, certains revendeurs vous rachètent de l’or rapidement mais à un prix plus faible que celui du marché.
  • Ce n’est pas un actif, il ne vous apportera pas de revenus.
Les différentes manières d’acheter de l’or.

Voici les principales manières d’acheter de l’or :

  • Lingots physiques en boutiques ou sur internet.
  • Pièces d’or en boutiques ou sur internet.
  • Or physique stocké dans des coffres à distance.
  • ETF ou trackers adossés au cours de l’or.
Évolution de l'or
Évolution de l'or de 1997 à Avril 2020

Sur le long terme il faut comprendre que le prix de l’or ne monte jamais et ne descend jamais, car sa nature ne change pas ( oui vous avez bien lu ! ).

C’est pourquoi, un prix de l’or en hausse se traduit par une perte de la valeur d’une monnaie et inversement, quand le prix baisse cela traduit une hausse de la valeur d’une monnaie. 

Si le prix de l’or monte, vous ne devenez pas plus riche, mais les autres par contre deviennent plus pauvres ( à cause de la perte de valeur de leur monnaie fiduciaire )

Pour résumer : acheter de l’or est une ” garantie “ contre la perte de valeur de la monnaie, il va vous permettre une certaine protection en cas de forte crise économique. Vous pouvez donc l’intégrer dans vos différents placements afin de diversifier votre patrimoine !

Gardez à l’esprit que le placement dans l’or est une ” protection “, ce n’est clairement pas un actif qui va vous rapporter de l’argent, mais plutôt un placement qui réduira vos risques d’en perdre. 

3 – Le Franc Suisse ( CHF ) 

Vous avez également la possibilité d’échanger vos Euros ( EUR ) en devises étrangères le Franc Suisse ( CHF ).

Le Franc Suisse est moins populaire que les métaux précieux, pourtant il constitue un excellent rôle dans les périodes de crises pour augmenter la sécurité de vos finances et éviter une perte de valeur de votre monnaie.

Mais pourquoi le Franc Suisse ? 

Il faut savoir que la Suisse est un pays situé en dehors de la zone euro mais également du dollar, c’est un état totalement indépendant avec une économie très robuste.

Franc Suisse
Évolution du CHF face à l'EUR depuis 2008

Comme vous pouvez le constater, le Franc Suisse n’a cessé de croitre face à l’Euro depuis la crise des subprimes en 2008 ( + 61% depuis 2007 jusqu’à 2020, ce qui est énorme pour une simple monnaie fiduciaire ! ).

Le fait que la Suisse soit totalement indépendante avec une forte croissance économie joue un rôle important sur la valeur de leur monnaie, c’est un avantage dont vous pouvez tirer profit en y consacrant une partie de votre patrimoine à titre de diversification.

Comment acheter du Franc Suisse ?

Vous avez la possibilité d’acheter du Franc Suisse de différentes manières ( qui seront à approfondir en fonction de votre situation, la fiscalité etc.. ) :

  • Obligations Suisse.
  • Actions d’entreprises Suisse ( exemple : Nestlé ).
  • Bureau de change ( attention aux frais comparé au cours réel ).
  • Avoir un compte en Suisse. 

C’est une bonne alternative pour diversifier vos placements et diluer le risque de perte de valeur de votre capital. 

4 – Avoir plusieurs sources de revenus

Lors de crises économiques, cela va impacter vos finances mais il peut y avoir également des complications dans votre situation professionnelle ( baisse des revenus par exemple ) que vous soyez employé ou entrepreneur à votre compte.

Pour donner un exemple, au moment où j’écris cet article, la crise du COVID-19 à frapper sur le monde entier, de nombreuses entreprises sont en fortes difficultés financières et le chômage partiel touche 12 millions de Français !

Les entrepreneurs vont recevoir une aide de l’État qui malheureusement, ne suffira pas à rembourser toutes les pertes. Concernant les employés, ils recevront 84% de leur salaire fixe.

Dans tous les cas, tout le monde perd de l’argent, sauf les personnes qui disposent de plusieurs sources de revenus ! 

C’est pourquoi il est essentiel de se protéger avec plusieurs sources de revenus, je vous conseille d’en avoir au minimum 2 différent. L’idéal serait d’en développer une en parallèle de votre revenu professionnel à temps partiel.

Voici quelques exemples de revenus complémentaires à développer :

  • Bien immobilier locatif.
  • Dividendes de marchés financiers.
  • Business à temps partiel.

C’est principalement ce que l’on appelle : les revenus passifs !

Sachez qu’il est important de mettre en place un revenu complémentaire à celui de votre activité principale, cela pourra vous protéger et amortir les dégâts en cas de difficulté économique mondiale. 

5 – Un matelas de sécurité disponible 

Voici un conseil de base mais qui à le mérite d’être pris en compte dans cette liste.  

Le problème avec les liquidités disponibles, c’est que les avis des uns et des autres sont souvent contradictoires.

Lorsque l’on parle de matelas de sécurité en cas d’imprévus, certains disent que 3 mois sont suffisants tandis que d’autres préconisent d’avoir 12 mois de cash ou plus en cas de coup dur. 

Je pense qu’il faut rester raisonnable et surtout, s’adapter à la situation de chacun. Mettre une certaine somme d’argent de coté tous les mois n’est jamais évident pour tout le monde. 

Pour ne pas être dans une situation délicate si vous avez besoin de faire face aux imprévus, je vous conseille personnellement d’avoir 6 mois de trésorerie disponible que vous soyez investisseurs ou non. C’est un montant largement suffisant pour amortir le choc si vous avez besoin de liquidités dans une période difficile. 

Exemple : si vos dépenses obligatoires mensuelles s’élèvent à 1500 euros ( loyer, factures, crédit.. ), faites en sorte d’avoir au minimum 9K à 10K de disponible. 

Cela peu paraitre énorme pour certains mais croyez-moi, c’est de l’argent qui peut partir très vite lorsque les imprévus s’accumulent et que la situation économique devient délicate. 

Si vous appliquez ce simple conseil, vous allez pouvoir dormir sur vos deux oreilles ! 

6 – Protégez vous avec la diversification

Diversification

Beaucoup de personnes se posent la question suivante : quel est le montant à consacrer à mes différents investissements ? Est-ce que je dois mettre 10% en bourse ? 40% en immobilier ?

La diversification de vos actifs est importante quand votre argent sera consacré à plusieurs investissements, d’où la citation très connue de ” ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier ” !

Il faut savoir qu’il n’existe pas de réponse unique, car nous avons tous des objectifs différents, mais je vais quand même vous aider grâce à un exemple du portefeuille permanent autrement dit ” permanent portfolio ” :

Le permanent portfolio fut créé par Harry Browne dans les années 1970, il regroupe un ensemble d’actifs financiers avec une répartition originale, censée protéger le portefeuille et dégager de la performance​, quelle que soit la situation économique.

Son but était de trouver un portefeuille idéal dans les différentes situations économiques selon le support d’investissement, les principales sont : 

  • Période de croissance ( les actions ).
  • Période de récession ( les obligations ).
  • Période d’inflation ( l’or ).
  • Période de déflation ( le cash ).

Portefeuille permanent

La répartition choisie est de : 25% – 25% – 25% – 25%.

C’est un portefeuille ultra-simple et très sécurisé pour faire face à toutes situations économiques. Bien sur, c’est à vous de l’adapter ensuite selon vos envies et surtout, si un actif superforme le reste.

Si vos actions augmentent de 20% en 1 an, ce sera ensuite à vous de vendre une partie de vos actions pour investir dans un autre actif qui aura perdu en valeur et conserver un certain équilibre.

Cependant, il faut être conscient que lors de périodes de forte croissance, vos performances seront inférieures car c’est un portefeuille très diversifié qui ne prendra pas pleinement partie du momentum haussier en cas de forte croissance économique. 

C’est à vous de choisir votre répartition au risque.

Faites en sorte d’obtenir une bonne diversification entre vos actifs, ce sera la meilleure façon de bien vous protéger lors de perturbations économiques et réduire la perte de valeur de l’ensemble de votre patrimoine. 

7 – Analysez le marché et saisissez les opportunités

Les périodes de crise sont souvent synonymes de panique et de peur surtout quand cela à un impact sur nos finances personnelles.

Dans cet article j’ai souhaité partager avec vous des conseils qui pourront vous permettre de réduire le risque, personne ne peut deviner quel sera l’impact de la prochaine crise, la meilleure chose à faire est donc de s’y préparer en amont afin e réduire le risque.

Néanmoins, il faut savoir que c’est dans ce type de périodes que surgissent les meilleures opportunités. 

Chute des marchés financiers, crise de l’immobilier, apparition de nouveaux business..

C’est un moment ou il y aura de nombreuses possibilités d’acquérir des actifs à un prix réduit afin de vous rapporter beaucoup de valeur pendant de nombreuses années. 

Il y aura toujours du risque, c’est une certitude, mais l’avantage de s’y préparer va permettre de prendre des décisions rapides pendant que d’autres verront uniquement du négatif sans aucune vision sur le long terme. 

La seule condition pour parvenir à saisir certaines opportunités, c’est de s’y préparer correctement en amont en augmentant vos connaissances sur l’éducation financière et les différents investissements. 

Conclusion : 

Il arrive que certaines périodes soient délicates pour nos placements et divers investissements. 

Dans cet article, j’ai souhaité partager mon point de vue sur les meilleurs conseils à adopter en tant que particulier, il en existe d’autres, mais ce sont les plus simples et efficaces selon moi. 

Bien entendu, vous n’êtes pas obligé de tous les appliquer, mon but était dans un premier temps de vous donner des pistes intéressantes.

Dans tous les cas, prenez le temps de vous préparer grâce à de bonnes connaissances ainsi qu’une diversification optimisée, ce sera un moyen efficace pour ne pas être trop impacté.

Si vous avez d’autres conseils pour bien gérer votre argent en cas de crise, n’hésitez pas à le partager plus bas dans les commentaires !

J’espère également que les conseils de cet article vous seront utiles dans vos futures décisions financières, n’hésitez pas à consulter ci-dessous vos 60 idées de business + 6 conseils offerts, ou nos différents programmes disponibles pour vous aider dans votre réussite financière !

On se retrouve dans le prochain article.

Auteur de l’article : Michael

Laisser un commentaire