Comment fonctionne la bourse

Comment fonctionne la bourse

Comment fonctionne la Bourse ?

Tout le monde a déjà entendu parler de la Bourse, des spéculations, du CAC 40.

Mais beaucoup ne savent pas réellement comment tout cela fonctionne. Vous ignorez peut-être aussi quels sont les rôles joués par la Bourse dans l’économie actuelle, ainsi que dans le développement et la vie des entreprises. 

1 – Qu’est-ce que la Bourse 

La Bourse est un marché où les instruments financiers ( fonds mutuels, actions, obligations, devises ) sont les produits. Lorsqu’une société est “ cotée en Bourse ”, les acheteurs et les vendeurs peuvent s’échanger ses actions par le biais d’une plateforme d’échanges informatisés.

En France, les acteurs des marchés financiers passent par la plateforme de négociation Euronext. Cette entreprise de marché a en charge la confrontation des ordres d’achats et de vente, l’introduction en Bourse des entreprises ainsi que la diffusion des cours et des indices boursiers. 

Un investissement en Bourse est généralement synonyme d’achat d’actions.

Une action est un titre, qui représente une part du capital d’une entreprise. Via les actions, la Bourse permet aux entreprises de vendre des parts de leur capital pour financer leur activité.

Quant aux investisseurs, ces actions leur permettent de devenir propriétaires d’une part plus ou moins importante du capital de l’entreprise. 

a) À quoi sert la Bourse 

À l’origine, la Bourse a été créée pour permettre aux entreprises de financer leurs projets de développement.

En effet, les sociétés ont deux solutions pour trouver de l’argent : 

  • La première est de solliciter un emprunt auprès des banques.
  • La seconde consiste à lever de l’argent sur les marchés financiers en émettant des actions.

Et pour cette seconde option, l’entreprise doit pouvoir rencontrer les professionnels, les investisseurs et les particuliers pour leur présenter son projet et les convaincre d’investir dans son développement. 

La Bourse permet de faciliter les échanges des valeurs mobilières entre les vendeurs et les acheteurs. Cela permet de réduire les risques d’investissement.

Pour imager, la Bourse est un marché public sophistiqué, mettant en relation les vendeurs et les acheteurs dans un cadre légal spécifique. 

b) À quoi servent les actions  

Comme partout, c’est la loi de l’offre et de la demande qui domine ce marché financier.

Lorsqu’une action est très recherchée, son prix grimpe. À l’inverse, lorsqu’une action perd de la valeur, c’est principalement parce qu’elle ne trouve plus d’acheteurs. 

Les actions achetées en Bourse permettent de participer et de voter aux Assemblées générales des entreprises. De plus, elles permettent aussi à leurs propriétaires de toucher un dividende lorsque l’entreprise en verse.

Bien sûr, l’investissement en Bourse est un monde plus vaste, qui offre de nombreuses opportunités. Mais encore faut-il en comprendre le fonctionnement et l’apprivoiser. 

De nombreux facteurs peuvent influencer la valeur d’une action, comme les résultats financiers de l’entreprise émettrice de ces actions.

Il en est de même pour l’annonce de cession d’actifs, d’une augmentation de capital, d’une cotation en Bourse sur un marché étranger, la modification de la stratégie de l’entreprise, le changement de directeur etc..

2 – Comment fonctionne la Bourse 

La Bourse fonctionne donc comme n’importe quel marché.

Les vendeurs vendent des actions lorsqu’ils anticipent une baisse de leur cours. À l’inverse, les acheteurs achètent une action lorsqu’ils anticipent une hausse de son cours. Les cours des actions en Bourse varient en temps réel et de façon quotidienne.

En finance, les variations des cours de la Bouse se nomment : la volatilité.

La volatilité désigne l’amplitude du prix d’un actif financier au cours d’une période précise, pouvant aller de plusieurs jours à quelques mois ou années.

Plus un cours fluctue, plus on le dit « volatile », et plus il est incertain.

Le prix d’une action peut donc subir de fortes baisses, comme de fortes hausses en fonction de nombreux facteurs déterminants. 

a) Les actions classées selon leur capitalisation boursière 

Les entreprises cotées en Bourse sont un peu plus de mille en France.

Elles émettent ou ont émis différents types d’actions, qui se classent selon leur valeur. Ce classement s’exprime par le terme de capitalisation boursière.

Trois grands types de valeurs se distinguent : les petites valeurs, les valeurs moyennes et les grandes valeurs, ou grandes capitalisations. 

1) Les grandes valeurs ( big caps, blue chips, large caps ) :

Les sociétés avec la plus grande capitalisation boursière sont les grandes capitalisations.

Ces larges caps présentent une capitalisation boursière supérieure à un milliard d’euros et se retrouvent dans le Compartiment ” A “ d’Euronext.

Une sous-catégorie existe dans ces grandes capitalisations : les blue chips.

Elle désigne les très grandes entreprises, en position dominante dans leur domaine d’activité. 

2) Les valeurs moyennes ( mids caps ) :

Entre les petites et les grandes capitalisations boursières se trouvent les mids caps, ou moyennes valeurs.

Ce sont les entreprises de taille intermédiaires ETI avec une envergure internationale & et une dimension européenne. Euronext les classe dans le Compartiment B, qui représente la classification entre 150 millions et 1 milliard d’euros de valeur en Bourse. 

3 – Les petites valeurs ( small caps ou micro caps ) :

Les petites capitalisations boursières se retrouvent dans le « compartiment C » de la plateforme Euronext, directement sur le Marché Libre ( non régulé ) ou le marché Alternext.

Ces actions sont peu liquides et représentent de petites valeurs. Il n’est pas toujours facile d’acheter ou de vendre des actions sur ce marché, qui manque parfois d’acteurs financiers.

La valeur en Bourse de ces entreprises n’excède pas 150 millions d’euros. 

b) Marchés primaire et secondaire

La Bourse possède des marchés primaire et secondaire.

Le marché primaire désigne l’endroit où les titres sont émis avec un placement initial. Le marché secondaire est l’endroit où les acheteurs et les vendeurs ( investisseurs ) négocient les titres déjà émis, sans participation des entreprises émettrices de ces titres.

Ainsi, le marché primaire permet donc d’acheter des actions émises directement par les entreprises qui font leur entrée en Bourse ou qui décident d’émettre des produits financiers.

Le marché secondaire est celui auquel on se réfère lorsqu’on parle du marché boursier. Sur ce marché, l’entreprise émettrice n’entre pas dans la négociation des actions.

Seuls les acheteurs et les vendeurs se rencontrent virtuellement sur ce marché boursier. 

c) Plus-values et dividendes 

Les dividendes et les plus-values sont les deux moteurs de performances en Bourse.

Le cours de la Bourse permet d’apprécier la performance d’une action. Lorsqu’un investisseur revend une action en réalisant un bénéfice, il génère une plus-value. Elle désigne la différence entre le prix auquel il a acheté l’action, et celui auquel il l’a revendue.

Les dividendes représentent une part plus ou moins conséquente du résultat annuel de l’entreprise, que celle-ci reverse à chacun de ses actionnaires.

Bien entendu, les dividendes sont proportionnels au pourcentage du capital détenu par l’investisseur, et donc au nombre de parts qu’il possède.

Acheter des actions en bourse

3 – En quoi peut-elle vous intéresser ? 

Pour fonctionner, la Bourse a besoin d’acheteurs et de vendeurs. Ils sont les principaux participants des marchés financiers et contribuent à maintenir l’équilibre.

Les acheteurs et les vendeurs sont donc les principales entités qui s’en dégagent. Mais d’autres acteurs de la Bourse sont aussi à distinguer. 

a) La Bourse pour les particuliers 

Les particuliers investissent en Bourse dans le but de constituer un patrimoine financier. Mais aussi de faire fructifier leur épargne, avec un investissement sur plusieurs années ( long terme ).

Depuis quelques années, la Bourse est accessible à tous depuis Internet. De plus en plus de particuliers, par le biais de formations et d’investissements, se familiarisent avec la Bourse et son fonctionnement. Parmi eux, nombreux sont ceux qui parviennent à dégager des bénéfices.

Bien sûr, pour investir en Bourse en toute sécurité et faire fructifier son épargne, il est indispensable d’avoir des notions solides en la matière.

En achetant des parts dans une entreprise, vous pouvez alors participer à l’Assemblée générale, voter et obtenir des dividendes. 

b) Les investisseurs institutionnels en Bourse 

Les principaux acteurs des marchés financiers sont les investisseurs institutionnels. Ils sont à l’origine de la majeure partie des volumes des différents actifs financiers.

On retrouve donc les sociétés de gestion d’actifs, les compagnies d’assurances, les fonds de pension de retraite ainsi que les banques d’investissement et les fonds spéculatifs ( hedge funds ). Les investisseurs institutionnels dictent les fluctuations et les tendances des marchés financiers, tant à la baisse qu’à la hausse.

Leur rôle est donc plus que vital dans le fonctionnement général de la Bourse et de ses marchés. 

c) La Bourse pour les entreprises 

Pour les entreprises, la Bourse représente essentiellement une opportunité de lever des fonds à des fins de développement.

Pour les entreprises, investir en Bourse n’est pas un but en soi, mais s’introduire sur les marchés financiers en émettant des actions peut être une solution de pérennité et de développement à plus ou moins long terme.

Le but de la Bourse est de permettre aux entreprises de lever des fonds sans avoir recours au crédit bancaire. Ici, elle permet de rapporter plus d’argent qu’un prêt bancaire, mais aussi de diversifier ses sources d’investissements en faisant participer plusieurs acteurs : particuliers, banques, fonds d’investissement..

4 – Pourquoi investir en Bourse ? 

Investir en Bourse peut vous faire gagner de l’argent et vous permet de soutenir les projets des entreprises qui l’utilisent pour lever des fonds. 

a) Faire fructifier son épargne et percevoir des dividendes

Si la Bourse a pour vocation de permettre aux entreprises de lever des fonds, elle permet aussi aux investisseurs de gagner de l’argent. Et ce, en leur permettant de faire fructifier leur épargne.

Avec de bonnes et solides connaissances en Bourse, vous pouvez vous aussi faire travailler votre argent et dégager des bénéfices intéressants. Certaines personnes vivent des bénéfices qu’elles tirent de leurs actions. Elles gagnent de l’argent à la revente, mais pas seulement.

Le versement des dividendes des entreprises à leurs actionnaires est aussi un moyen de gagner de l’argent. Chaque année ou régulièrement, les entreprises versent une part de leurs bénéfices sous la forme de dividendes à leurs actionnaires.

Et si vous possédez des parts de cette société, vous percevez aussi des dividendes. 

b) Soutenir les projets d’entreprises et leur développement 

Acheter des actions d’une entreprise, c’est avant tout croire en sa réussite.

En effet, en tant qu’acheteur de ces actions, vous misez sur une possible hausse de leur valeur. Cela signifie que vous croyez en la stratégie de développement de l’entreprise, en ses projets et en ses résultats.

L’investissement en Bourse est donc un moyen de soutenir les projets d’une entreprise.

À titre d’exemple, beaucoup de salariés acquièrent des parts dans la société pour laquelle ils travaillent, car ils croient en ses capacités de développement.

Acheter des actions, c’est faire confiance à une entreprise. Pour cause, lorsque les cours baissent, on entend dire que les acteurs des marchés “ n’ont pas confiance ” ou qu’ils ont “ peur ”, et qu’ils ont besoin d’être ” rassurés ”. 

5 – Les prérequis pour investir en Bourse 

Se lancer en tant qu’investisseur en Bourse n’est pas anodin.

C’est un pari que vous faites, et vous misez une partie de vos épargnes sur les fluctuations d’actions dont vous ne contrôlez pas les tenants et les aboutissants.

Avant de vous lancer, voici quelques conseils à ne surtout pas négliger. 

a) Comprendre le fonctionnement de la Bourse : se former 

Avant d’investir en Bourse, il est nécessaire d’en avoir des connaissances rudimentaires, et même poussées.

Les marchés financiers sont complexes et leur fonctionnement est technique. Le comprendre permet de mieux l’apprivoiser et de soigner ses investissements. Il ne faut pas oublier que la majeure partie des acteurs des marchés sont des sociétés spécialisées.

En tant qu’investisseur particulier, pouvoir s’appuyer sur des bases solides permet d’éviter des erreurs parfois lourdes de conséquences pour votre épargne.

Si vous n’avez pas suffisamment confiance en vos compétences d’investisseur en Bourse, alors prenez le temps de vous former ou faites-vous accompagner par des professionnels des marchés financiers. 

b) Attention aux bulles spéculatives : éviter les pièges de la Bourse

Il faut aussi avoir conscience des dérives de la Bourse.

Parfois, les investisseurs ne se basent pas uniquement sur les résultats de l’entreprise, mais sur une idée de ce qu’elle va permettre de dégager dans l’avenir. On parle alors de “ spéculation ”, puisque les investisseurs tentent de prédire ce que le marché fera.

Et ces investisseurs sont à l’origine de bulles spéculatives qui peuvent avoir pour effet de dérégler les marchés financiers.

Ils peuvent aussi perturber les autres investisseurs s’ils ne se sont pas suffisamment formés avant d’investir en Bourse.

Formez-vous avant de vous lancer dans l’investissement en Bourse pour désamorcer tous les pièges qu’elle peut cacher.

Conclusion :

Nous avons vu ensemble dans cet article comment fonctionne la Bourse.

Outre le fait d’investir et de gagner de l’argent, c’est aussi un excellent moyen d’acheter une petite part des entreprises dans lesquelles nous voyons de belles perspectives dans l’avenir. 

Bien entendu, cela ne doit pas être le seul critère, mais selon votre objectif, vous pouvez trouver plusieurs intérêts différents d’investir en bourse.

À bientôt dans un prochain article ! 

Auteur de l’article : Michael

Laisser un commentaire